2017 Election Présidentielle française

Vendredi 12 mai 2017

Recherche / Marchés

Spread OAT/Bund : évolution récente, niveau d’équilibre et perspectives

Les écarts de taux d’intérêt entre la France et l’Allemagne se sont fortement écartés sur les mois qui ont précédé les élections présidentielles françaises et ils ont même atteint des niveaux non observés depuis 2011. Mais après l’élection d’Emmanuel Macron (et même un peu avant, à vrai dire), ces écarts se sont nettement resserrés, preuve de la chute du risque spécifique sur la France.

Même si récemment les facteurs politiques ont guidé les écarts de taux, ce sont d’autres qui influenceront les spreads souverains en zone euro au cours des trimestres à venir : les débats sur les taux négatifs, la solidité de la croissance, les craintes d’une programmation de la fin du Quantitative Easing de la BCE (et donc de son programme d’actifs de titres publics, le PSPP) sont autant de facteurs déterminants.

Pour y voir plus clair, il convient de prendre un peu de recul et d’analyser les mouvements de spreads ces deux dernières décennies mais aussi de tirer les enseignements de la recherche académique sur le sujet, afin d’estimer des valeurs d’équilibre.
Cette note (la 10e de notre série) a notamment pour ambition de présenter les facteurs qui feront évoluer les spreads souverains dans les prochains trimestres.

En savoir plus