Infographie - En quête de valeurs décotées

Vendredi 01 mars 2019

Recherche / Marchés, Infographie

REPRISE DU MARCHÉ

Les marchés des actions et des obligations d’entreprises ont enregistré un rebond spectaculaire au cours des premières semaines de 2019, effaçant l’essentiel des pertes subies au cours d’un des pires mois de décembre jamais connus. Les catalyseurs de ce regain d'optimisme ont été le changement de stratégie de la Réserve fédérale et les progrès réalisés dans les négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine.

THÈMES À SURVEILLER

NOUVEAU SCÉNARIO ÉCONOMIQUE

Des divergences économiques devraient apparaître au cours de l'année. Après une forte période de croissance, les États-Unis continueront à décélérer. Les émergents pourraient, quant à eux, se stabiliser et rebondir au second semestre avec, toutefois, des divergences entre pays et à condition que certains risques ne se concrétisent pas. Enfin, la zone euro pourrait suivre un parcours identique, avec une stabilisation et un rebond au second semestre.

POLITIQUE MONÉTAIRE

Ralentissement sans récession, banques centrales en pause ou conciliantes et rendements obligataires faibles sont les atours d’une conjoncture idéale. Tant que ces facteurs perdureront, le contexte sera favorable aux marchés, bien qu’une dose de volatilité devrait persister compte tenu des zones d'incertitudes (géopolitique) et de vulnérabilité (endettement élevé).

DURABILITÉ DES BÉNÉFICES EN POINT DE MIRE

Durant cette phase, l'accent est mis sur la durabilité de la croissance avec, comme éléments clés, 1) les pays/zones où la demande interne est vigoureuse, cet élément étant particulièrement important dans les marchés émergents, 2) la durabilité des bénéfices des entreprises, en se concentrant sur les entreprises bénéficiant de modèles économiques solides ainsi que 3) la durabilité de la dette en évitant les situations les plus fragiles.

ACTIONS EUROPÉENNES

Les actions européennes pourraient susciter de l’intérêt au cours des prochains mois. Les investisseurs sont actuellement trop frileux pour s'aventurer sur les actions européennes. Or, la plupart des mauvaises nouvelles (perspectives économiques et de bénéfices) sont probablement derrière nous. Le Brexit et les élections européennes pourraient offrir des points d'entrée, à surveiller de près.

À LA CHASSE AUX VALEURS DÉCOTÉES

Après le rebond, certains écarts de valorisation ont été quelque peu comblés. Toutefois, il reste des opportunités à exploiter sur les obligations d’entreprises et les émergents et, peut-être dans les mois à venir, sur les actions européennes. S’ils se concentrent sur les fondamentaux, les investisseurs peuvent éviter le piège du pessimisme (ou de l'excès d'optimisme) qu'un flux d’actualités bruyant pourrait déclencher. À moyen terme, la consigne essentielle est d'essayer d’identifier les valeurs décotées découlant des fluctuations cycliques.