Pensez aux entreprises non cotées pour diversifier votre patrimoine

Mercredi 16 septembre 2015

Actualité

Interview d’Anthony Fradet, Directeur Développement et Support Distribution Gestions Spécialisées chez Amundi.

D’un côté des investisseurs particuliers sont à la recherche de solutions pour diversifier leur patrimoine ou diminuer leur fiscalité. D’un autre côté, des professionnels ont besoin de partenaires financiers pour développer leur activité et lui donner une autre dimension.

Comment ces deux problématiques peuvent-elles se rejoindre pour que chacun y trouve son compte ? Quels moyens l’investisseur particulier a-t ’il a sa disposition pour investir dans les PME ?

 

Anthony Fradet, il n’est pas facile pour des particuliers d’entrer au capital d’entreprises françaises, comment peuvent-ils faire ?

En effet, investir dans une PME qui n’est pas introduite en bourse n’est pas chose aisée : tout d’abord il faut avoir connaissance du besoin en investissement de l’entreprise. Ensuite, il faut du temps pour analyser les données financières de la société et évaluer tout son potentiel de croissance. Toutes les informations ne sont pas toujours disponibles et faciles d’appropriation.

En outre, un ticket d’entrée élevé peut compliquer le besoin de diversification des clients. Enfin, la gestion de cette diversification implique de consacrer un temps considérable pour assurer un suivi des différentes prises de participation sur la totalité de la période d’investissement.

Dans cet environnement compliqué, Amundi Private Equity Funds apporte aux investisseurs particuliers des solutions pour entrer plus facilement au capital d’entreprises françaises généralement non cotées, sélectionnées méticuleusement par des experts de la gestion de portefeuilles diversifiés.

Quelles sont les solutions permettant d’investir dans des PME  ?

Amundi Private Equity Funds a développé trois solutions destinées aux particuliers qui souhaitent participer à l’essor des entreprises française et aider les PME dans leur croissance :

-       Le FCPR (Fonds Commun de Placement à Risques), qui vise un potentiel de performance élevée avec un objectif de taux de rentabilité interne net supérieur à 10 % au terme de 10 ans. 
Ce véhicule d'investissement a pour objectif de financer les PME pour leur permettre d'atteindre le statut d'ETI. Le ticket d'entrée est de 10 000 euros. Les fonds sont bloqués pendant dix ans. La fiscalité est avantageuse, selon la situation individuelle des investisseurs et sous réserve d’un engagement de conservation des parts pendant 5 ans (exonération d’impôt sur les revenus et plus-values dégagés par le fonds).

-       Le mandat de gestion PME ISF, qui permet aux investisseurs de participer au financement des PME françaises non cotées, tout en bénéficiant, sous conditions, d'une réduction de l'ISF.

-       Le FIP (Fonds d'Investissement de Proximité) dont l’objectif est de financer les PME régionales

Le ticket d'entrée est de 1 000 euros. Les fonds sont bloqués pendant 8 à 10 ans. La fiscalité est avantageuse, selon la situation individuelle des investisseurs et sous réserve d’un engagement de conservation des parts pendant 5 ans (réduction d’impôt sur le revenu ou d’ISF l’année de la souscription du fonds).

Quel est plus précisément le rôle d’Amundi Private Equity Funds auprès des entreprises ?

Notre équipe de 10 gérants sélectionne près de 4 % des dossiers sur les 450 environ faisant l’objet tous les ans d’une étude approfondie avec des audits financiers, sociaux, fiscaux, juridiques et stratégiques menés par des conseils externes. Nous organisons aussi plusieurs rencontres avec les dirigeants. Nous accompagnons les sociétés dans leur croissance en France ou à l’international, en prenant part à leurs gouvernances et en leur faisant bénéficier des importants réseaux d’affaires dont dispose Amundi à travers le monde.

Enfin, nous préparons de nouveaux investissements, la sortie ou l’entrée en bourse des sociétés. Nos fonds accompagnent en moyenne cinq ans les entreprises dans lesquelles ils investissent. En 2014, Amundi Private Equity Funds a ainsi réalisé 23 investissements dont 11 nouveaux, pour un montant  global de près de 45 millions d’euros et un montant moyen situé entre 1 et 15 millions d’euros. Nous sommes également sortis du capital de 17 sociétés dont 4 par une introduction en bourse.