Infographie - GIV - Le temps de l'inflation

Vendredi 04 juin 2021

Recherche / Marchés, Infographie

Nous pensons que l’inflation connaît une évolution structurelle dans un contexte d’excès d’épargne et de très forte demande insatisfaite des ménages, mais aussi de pénuries d’approvisionnement et de relance budgétaire. Pour autant, les bénéfices et les données économiques ont été solides, mais les cours ont déjà intégré une grande partie des bonnes nouvelles. Il est donc temps pour les investisseurs de tenir compte de la brève pause de la dynamique économique.

PRINCIPAUX THEMES D’INVESTISSEMENT

Réduction tactique du risque à neutre 

Les valorisations extrêmes de certains segments de marché plaident en faveur d’un positionnement neutre sur les actions, notamment dans les pays émergents et en Europe, mais la vision stratégique à long terme sur les actions reste favorable. Il convient de jouer la rotation vers les valeurs décotées et cycliques2 et de rester prudent sur les actions sensibles aux taux d’intérêt (technologie).

La croissance des bénéfices et le pouvoir de fixation des prix sont déterminants 

Les entreprises devant faire face à une hausse des prix des intrants, les investisseurs sont invités à rechercher des entreprises capables (marques, propriété intellectuelle, etc.) de répercuter ces hausses sur les consommateurs. Ces entreprises pourront, en effet, préserver leurs marges et accroître leurs bénéfices, deux facteurs déterminants pour soutenir les valorisations à l’avenir.

Positionnement défensif sur les obligations d'Etat  

Sachant que nous nous attendons à ce que l’inflation et, par conséquent, les rendements augmentent à moyen terme, il est recommandé de se montrer plus prudent sur la duration3, en particulier aux États-Unis. Mais, cette exposition devra être gérée activement et avec flexibilité.

Opinion modérément positive sur le crédit 

La réouverture des économies devrait entraîner une forte hausse de la croissance et de la demande, qui contribuera à améliorer les fondamentaux des entreprises. Les investisseurs pourront donc se tourner, de manière sélective, vers des actifs investment grade et à haut rendement4, en euros et à duration plus courte, ainsi que vers des obligations émergentes, toujours avec un biais pour les durations courtes.

VERIFIER LA RESISTANCE DES PORTEFEUILLES A L'INFLATION

Les investisseurs sont invités à protéger leurs portefeuilles contre l’inflation en intégrant des actifs obligataires à duration courte (crédit, obligations indexées sur l’inflation), des devises, des actions sélectionnées et des matières premières. Concernant les obligations d’État, notamment américaines, nous recommandons une position prudente mais active, car les rendements sont dirigés à la hausse, mais leur trajectoire ne sera pas linéaire. À court terme, les valorisations élevées des actions nous incitent à rester neutres en termes de risque, de manière à préserver les bonnes performances enregistrées jusqu’à présent. Nous recommandons une approche de type « Barbell »5, consistant à sélectionner des valeurs décotées, cycliques et de rendement d’une part, tout en conservant des valeurs défensives d’autre part. Globalement, la complaisance des marchés exige une attitude flexible et vigilante, tant sur les obligations que sur les actions.ues les valeurs des secteurs de l’automobile, de l’immobilier, des biens d’équipement, de l’énergie, des loisirs, des médias ou des technologies.

1 Inflation : Hausse générale des prix des biens et services en circulation dans un pays et sur une période donnée. L'inflation se traduit par un phénomène d'augmentation générale des prix et peut ainsientraîner une baisse du pouvoir d'achat et de la monnaie.

2 Valeurs cycliques : Le cours des valeurs cycliques a tendance à suivre l’évolution des cycles économiques. Sont considérées comme cycliques les valeurs des secteurs de l’automobile, de l’immobilier, des biens d’équipement, de l’énergie, des loisirs, des médias ou des technologies.

3 Duration : La duration est exprimée en années et correspond à la durée de vie moyenne pondérée d'une obligation ou d'un portefeuille d'obligations. Il s'agit d'un indicateur de la sensibilité aux taux d'une obligation. Lorsque les taux montent, les cours des obligations existantes et par conséquent la valeur d'inventaire d'un compartiment obligataire baissent, et vice-versa.

4 Investment Grade et Haut Rendement : Les titres investissables ou investment grade correspondent aux obligations émises par les emprunteurs qui reçoivent une note allant de AAA à BBB- par les agences de notation, selon l'échelle de Standard & Poor's. Elles s'opposent aux "non-investment grade", également appelées "speculative grade" ou "high yield" ("haut rendement"), bien plus risquées mais conférant un retour plus substantiel (notes allant de BB+ à D selon Standard & Poor's). Les obligations "Investment grade" répondent à un niveau de risque faible par comparaison avec les obligations "high yield".

5 Approche Barbell (haltères en anglais) : consiste à investir dans des titres aux caractéristiques opposées en même temps, par exemple des titres de trésorerie courte et des obligations longues.

Autres actualités

Didier juin
04/06/2021 Recherche / Marchés, Actualité, Vidéo, Market Commentary

Vidéo Point Marchés - Juin 2021

Malgré une reprise très inégale à l’échelle mondiale, la croissance économique se poursuit tant et si bien qu’il nous est désormais possible d’anticiper une croissance mondiale de 6,5% sur l’ensemble de l’année 2021. Par ailleurs, l’approbation du plan de relance européen est une bonne nouvelle pour la zone euro. La levée progressive des mesures de restrictions sanitaires modifie le paradigme économique en vigueur pendant la crise, nous incitant à avoir les yeux rivés sur l’inflation.