Flash Amundi Patrimoine - Avril 2022

Mardi 26 avril 2022

Patrimoine

Flash mensuel d’Amundi Patrimoine - Avril 2022

par Raphaël Sobotka et Bruno Saugnac - Co-gérants d'Amundi Patrimoine

Retrouvez, chaque mois, l'actualité liée au fonds Amundi Patrimoine.

 
   

L'essentiel du mois

Alors que la guerre en Ukraine commence à affecter la conjoncture économique, l’inflation poursuit son envolée, obligeant les banques centrales à resserrer leurs politiques monétaires.

Au cours du mois de mars, la confiance en zone euro, notamment celle des ménages français et allemands, s’est dégradée. Le climat des affaires s’est également détérioré, pénalisé par de nouvelles difficultés au sein des chaînes
d’approvisionnement et par une pression haussière sur les prix. Aux Etats-Unis, les indicateurs de conjoncture montrent, pour le premier trimestre, un niveau d’activité stable, le reflux de la vague Omicron permettant une hausse des dépenses dans les services. L’indicateur PMI (indice des directeurs d’achat) composite préliminaire a atteint son plus haut niveau en huit mois même si la hausse des prix de l’énergie pèse sur le consommateur américain. En Chine,
l’Assemblée Nationale du Peuple (ANP) a confirmé que la stabilisation de la croissance, par le biais d’une politique économique mixte annoncée comme étant accommodante, sera une priorité. Toutefois, les dernières mesures de
confinement mises en oeuvre à Shanghai devraient une fois de plus compliquer la donne pour les autorités chinoises ainsi que pour la production mondiale avec, sans doute, de nouvelles ruptures dans les chaînes d’approvisionnement de biens intermédiaires.

Dans ce contexte, sur les marchés d’actions, après deux mois de baisse consécutifs, l’indice MSCI World AC affiche, pour la première fois depuis le début de l’année, une performance mensuelle positive et progresse de 2,3%. L’indice
ne baisse plus que de 5,1% depuis le début de l’année. Le rebond profite à l’Amérique latine (5,8%), à la région Pacifique hors Japon (+4,2%), au Japon (+3,9%), aux Etats-Unis (+3,4%), à la Suisse (+1,5%) et au marché britannique
(+1,3%). La zone euro (-0,8%) enregistre une moins bonne performance.

Du côté obligataire, les marchés de taux ont été marqués, en mars, par une hausse significative des taux souverains. Le taux des obligations souveraines américaines à 10 ans a progressé de 61 points de base (pb) pour atteindre 2,33%. Le taux des obligations à 10 ans allemandes a également progressé de 62 pb pour atteindre 0,55% (rappelons que 100 pb = 1%).

En Europe

  •  Le PMI manufacturier de la zone euro a enregistré son plus bas niveau en 14 mois, à 56,5 en mars contre 58,2 en février.
  •  La Banque centrale européenne (BCE) a surpris les marchés en décidant d’accélérer la réduction de son programme d’achats d’actifs, tout en restant relativement modérée sur d’éventuelles hausses de taux à venir.

Aux Etats-Unis

  •  L’inflation a poursuivi son accélération, pour atteindre 7,9% sur 12 mois en février.
  •  La Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé une hausse de 0,25% de ses taux afin de lutter contre l’inflation.

Du côté des pays émergents

  •  Le cycle de hausses de taux se poursuit, voire s’accentue (entre 0,5% et 1,5% ce mois-ci selon les banques centrales).
 

  Nos décisions de gestion     

ALLOCATION

Approche prudente

⁃ Positionnement sur les actifs risqués stable sur le mois.

ACTIONS

Exposition actions stable à 48% sur le mois 

⁃ Baisse de l’exposition aux actions européennes etémergentes.

⁃ Réajustement de l’exposition au profit des actions américaines.

OBLIGATAIRE

Sensibilité aux taux d’intérêt en baisse, à 1,72

⁃ Exposition aux emprunts d’Etat américains et de la zone euro en baisse sur le

mois.
⁃ Exposition au crédit des titres des meilleures notations (investment grade) et
haut rendement (high yield) stable

 

En savoir plus sur ce fonds

Autres actualités