Infographie - GIV - Les marchés à la croisée des chemins opportunités dans les divergences

Mardi 13 octobre 2020

Recherche / Marchés, Infographie

La phase de redémarrage post-Covid-19 met en évidence certaines divergences fondamentales que les investisseurs devraient explorer, telles que la déconnexion des marchés par rapport à un environnement économique faible, mais en amélioration. Pour ce faire, il convient de rester prudent, sans toutefois renoncer au risque.

CONSÉQUENCES EN MATIÈRE D’INVESTISSEMENT

Rester vigilant et veiller à l'équilibre des portefeuilles

Une amélioration progressive de la situation économique pourrait être positive en termes de bénéfices et de rendement des dividendes1, ce qui, en retour, pourrait soutenir les actions (cycliques2, de qualité). Les investisseurs doivent néanmoins conserver un positionnement équilibré avec des couvertures3 suffisantes.

Fragmentation des marchés du crédit

Les marchés devraient récompenser les entreprises qui sont capables de surmonter la crise par rapport à celles qui sont confrontées à des difficultés. Cette fragmentation offre des opportunités sélectives parmi les titres de notation « investment grade »4 et dans le crédit titrisé5, mais il est impératif de prêter attention à la qualité.

La chine comme moteur de la croissance

Les données en provenance de Chine sont bonnes et permettent de confirmer le scénario de reprise et de soutien de certains pays asiatiques (Corée, Taïwan). Il convient d’explorer de manière sélective les actifs (obligations, actions, devises) exposés à ce thème de la croissance chinoise.

Jouer les thèmes attrayants de l'ESG6

La crise actuelle exacerbe les inégalités sociales en frappant les couches les plus
vulnérables de la société. En outre, il est nécessaire de dynamiser les infrastructures vertes. Les investisseurs devraient privilégier les entreprises qui font des progrès dans ces domaines.

NE PAS APPUYER SUR L’ACCÉLÉRATEUR DU RISQUE, RESTER PRUDENT

Les marchés intègrent actuellement des taux bas et la continuation des mesures politiques, mais il est probable que toute détérioration significative de la situation économique entraînera un soutien supplémentaire. Si ce soutien assure le calme des marchés, il crée une dispersion des rendements avec, d’un côté, des poches de valorisations très élevées et, de l’autre, des thèmes attrayants. Il convient d’explorer ces opportunités en gardant un positionnement prudent dans l’ensemble, au cas où les soutiens politiques sont levés ou en cas de hausse des anticipations d’inflation7.

 

1. Dividendes : versement d'une entreprise à ses actionnaires. Ce sont les actionnaires, réunis en assemblée générale, qui décident du versement si l'entreprise détient une trésorerie suffisante.
2. Titres cycliques : le cours des valeurs cycliques a tendance à suivre l’évolution des cycles économiques. Sont considérées comme cycliques les valeurs des secteurs de l’automobile, de l’immobilier, des biens d’équipement, de l’énergie, des loisirs, des médias ou des technologies.
3. Stratégie de couverture : stratégie de gestion qui consiste à se prémunir contre le risque de baisse des marchés, suivant un fonctionnement similaire au fait de contracter une assurance. Stratégie de couverture : stratégie de gestion qui consiste à se prémunir contre le risque de baisse des marchés, suivant un fonctionnement similaire au fait de contracter une assurance.
4. Investment grade : caractérise les titres émis par un émetteur de titres de créances négociables (bons du Trésor…) ou d’obligations dont la notation Standard & Poor’s est supérieure ou égale à BBB-. Les obligations « investment grade » sont considérées par les différentes agences de notation comme présentant un faible risque de non-remboursement. AAA est la meilleure note possible pour un émetteur « investment grade ». « Investment grade » s'oppose à « speculative grade » ou « high yield » qui caractérise la dette d'un émetteur dont la note est inférieure à BBB- et correspond à un risque financier élevé.
5. Titrisation : technique financière consistant à transférer à des investisseurs des actifs tels que des créances commerciales ou des prêts en cours (prêts à la consommation, prêts auto, leasing ou encore prêts à l'habitat…).
6. ESG : critères utilisés pour évaluer la prise en compte par une entreprise des impacts Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) dans son activité. La prise en compte de ces critères au-delà des critères financiers traditionnels distingue l'investissement socialement responsable (ISR) des gestions traditionnelles.
7. Inflation : perte du pouvoir d'achat de la monnaie qui se traduit par une augmentation générale et durable des prix. Elle doit être distinguée de l'augmentation du coût de la vie. La perte de valeur des unités de monnaie est un phénomène qui frappe l'économie nationale dans son ensemble, sans discrimination entre les catégories d'agents. Pour évaluer le taux d'inflation, on utilise l'indice des prix à la consommation (IPC). Cette mesure n'est pas complète, le phénomène inflationniste couvrant un champ plus large que celui de la consommation des ménages.

INFORMATIONS IMPORTANTES

Sauf indication contraire, toutes les informations figurant dans ce document proviennent d'Amundi Asset Management et sont exactes au 12 octobre 2020. Les opinions concernant les tendances de marché et les tendances économiques qui y sont exprimées engagent leur auteur et pas nécessairement Amundi Asset Management. Elles peuvent être modifiées à tout moment en fonction des conditions de marché et autres et rien ne garantit que les pays, marchés ou secteurs mentionnés produiront les performances escomptées. Ces opinions ne sauraient être considérées ni des conseils d'investissement ni comme des recommandations de titres, pas plus qu'elles n'augurent l'intention d'Amundi Asset Management de réaliser des opérations sur un produit en particulier. Rien ne garantit que les prévisions de marché formulées dans ce document se réaliseront ou que les tendances qui y sont évoquées se poursuivront. Ces opinions peuvent être modifiées à tout moment en fonction des conditions de marché ou d'autres facteurs et rien ne garantit que les pays, marchés ou secteurs qui y sont mentionnés produiront les performances escomptées. Tout investissement implique des risques, y compris des risques politiques et un risque de change. La performance et la valeur nominale d'un investissement peuvent évoluer à la hausse comme à la baisse et chaque investisseur court le risque de perdre la totalité du capital qu'il a investi. Ce document ne constitue pas une offre à souscrire des parts d'un fonds de placement ou des services, pas plus qu'il ne constitue une invitation à vendre des parts d'un fonds de placement ou des services.

Amundi Asset Management, société par actions simplifiée au capital social de 1 086 262 605 EUR - Gestionnaire de portefeuille réglementé par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) sous le numéro GP04000036 - Siège social : 90 boulevard Pasteur - 75015 Paris - France - 437 574 452 RCS Paris - www.amundi.com.

Date de première utilisation : 12 octobre 2020.

Autres actualités

Video-Point-Marches
06/10/2020 Recherche / Marchés, Actualité

Vidéo Point Marchés - Octobre 2020

Les marchés, après avoir sensiblement progressé au cours du troisième trimestre, ont observé un repli en septembre, pénalisés par l'essouflement de la conjoncture économique, la montée des risques géopolitiques et la détérioration de la situation sanitaire.Quels sont les principaux points à retenir pour ces deux derniers mois ?Quelles sont les perspectives pour les prochaines semaines ? Analyse de Didier Borowski, Responsable Global Views.