Hebdo des Marchés

Les dernières actualités des marchés financiers

Semaine du 30 mars 2020

Par les équipes de Recherche, Stratégie et Analyse, Amundi

Chaque lundi, retrouvez une analyse synthétique de la situation économique et financière de la semaine passée.

2 000

Chiffre clé

C’est le montant, en milliards de dollars, du plan budgétaire américain.

ZONE EURO

 
Le PMI composite (indice des directeurs des achats - indicateur permettant de connaître l’état économique d’un secteur) de la zone euro est tombé à un plus bas record, passant de 51,6 en février à 31,4. Le PMI flash du secteur manufacturier est ressorti à 44,8 (contre 49,2) et le PMI flash du secteur des services s’est établi à 28,4, son plus bas niveau historique (contre 52,6).

etats-unis

 
L’indice PMI composite flash est passé de 49,6 en février à 40,5. Le PMI flash des services tombe à 39,1 (contre 49,4), son plus bas historique, et le PMI flash du secteur manufacturier passe de 50,7 à 49,2, son plus bas niveau depuis la crise financière de 2008. 3,283 millions de personnes se sont inscrites au chômage aux États-Unis contre 282 000 la semaine précédente.

PAYS ÉMERGENTS

    

Les banques centrales tchèque (CNB) et indienne (RBI) ont baissé leurs taux de 75 pb, respectivement à 1% et 4,4%.

ACTIONS

Rebond historique mardi, le Dow Jones affchant par exemple sa meilleure séance depuis 1933 (+11% et +21% en 3 jours). Le MSCI AC World a, quant à lui, rebondi de +16% en 3 jours. Les marchés ont salué l’action d’envergure de la Fed et l’accord trouvé sur le plan budgétaire américain d’un montant de 2 trillions de dollars.

OBLIGATIONS

Le rendement des obligations d’Etat américaines à 10 ans termine la semaine en légère baisse dans un contexte de décisions fortes des décideurs politiques avec l’annonce lundi d’un Quantitative Easing (assouplissement quantitatif) à durée indéterminée par la Fed et l’approbation par le Sénat mercredi d’un
plan de soutien de 2000 mds de dollars face à l’épidémie de coronavirus.

La Fed prête à tout pour soutenir l’économie

 

Un programme d’assouplissement quantitatif illimité pour les bons du Trésor

Le nouveau programme d’assouplissement quantitatif remplace l’annonce précédente de la Fed d’acheter au moins 500 milliards de dollars en bons du Trésor et 200 milliards de dollars en titres adossés à des créances hypothécaires. Les achats seront désormais « dans les montants nécessaires » afin de :

  1.  soutenir le bon fonctionnement des marchés ;
  2.  et permettre une transmission effcace de la politique monétaire aux conditions financières et à l’économie.

La Fed était déjà proche d’atteindre les 500 milliards de dollars d’achats de trésorerie initialement annoncés : au rythme actuel des achats, le seuil des 500 milliards aurait été atteint cette semaine. Le 13 mars, la Fed a commencé à acheter des bons du Trésor à un rythme de 40 milliards de dollars par jour, sur toute la courbe. Le rythme d’achat a été augmenté la semaine dernière à 75 milliards de dollars de bons du Trésor par jour pour résoudre les problèmes de liquidité sur les marchés du Trésor et les dysfonctionnements sur les marchés monétaires. La Fed achète des bons du Trésor sur toute la courbe, mais jusqu’à présent, les achats ont été concentrés sur la partie courte de la courbe pour résoudre les problèmes de liquidité. Une fois les problèmes de liquidité et les dysfonctionnements de marchés résolus (lorsque la corrélation actions / trésorerie se normalisera et que la volatilité quotidienne des prix diminuera sur les marchés du Trésor), le rythme des achats pourrait commencer à ralentir mais se poursuivre toutefois à un rythme soutenu pour contrer le resserrement des conditions de financement.

Jusqu’à 300 milliards de dollars de nouveaux financements disponibles jusqu’à fin septembre 2020 pour soutenir le crédit

La Fed a également annoncé trois programmes pour soutenir le crédit aux entreprises ainsi qu’aux consommateurs : ils permettront jusqu’à 300 milliards de dollars de financements disponibles. Le Trésor, par le biais du Fonds de stabilisation des Echanges (FSE), fournira 30 milliards de dollars en capitaux propres dans trois programmes :

  1. 10 milliards de dollars dans la Facilité de crédit aux entreprises du marché primaire (PMCCF) pour soutenir de nouvelles émissions d’obligations et de prêts,
  2. 10 milliards de dollars dans la Facilité de crédit aux entreprises du marché secondaire (SMCCF) pour fournir des liquidités aux obligations d’entreprises, et
  3. 10 milliards de dollars dans la Facilité de prêt sur titres adossés à des actifs (TALF) pour soutenir l’émission de titres adossés à des  actifs (ABS).