Les dernières actualités des marchés financiers

Semaine du 23 mai 2022

Par les équipes d'Amundi Institute

Chaque lundi, retrouvez une analyse synthétique de la situation économique et financière de la semaine passée. 

Chiffre clé

15

La Banque Populaire de Chine (PBoC) a réduit son taux de référence des prêts bancaires (LPR) de 15 points de base vendredi;

ZONE EURO

L’inflation est restée stable en avril, au niveau record de 7,4% en glissement annuel (revu à la baisse après un premier chiffre de 7,5%). L’inflation des prix de l’énergie a diminué, passant de 44,4% à 37,5% en glissement annuel, sous l’effet du plafonnement des prix de l’énergie par les pouvoirs publics. L’inflation sous-jacente, en revanche, a surpris à la hausse, passant de 3,0% à 3,5%, tandis que l’inflation des produits alimentaires a poursuivi sa progression.

 

 

etats-unis

Les mises en chantier de logements sont restées à peu près inchangées, à 1,72 million d’unités en variation annuelle en avril, soit légèrement en dessous du consensus, après une révision à la baisse pour le mois de mars à 1,73 million d’unités en rythme annualisé. Avec 1,78 million d’unités en janvier 2022, le total des mises en chantier n’est que très légèrement en dessous du record établi au lendemain de la crise de 2008 et avec 1,82 million d’unités, les permis de construire sont également proches de leurs récents sommets.

PAYS ÉMERGENTS

Le 19 mai, la Bangko Sentral Pilipinas (BSP) a relevé ses taux directeurs de 25 points de base pour les porter à 2,25%, amorçant de ce fait son processus de normalisation de la politique monétaire. En toute objectivité, la sortie des dispositifs d’assouplissement extraordinaire avait déjà commencé avec la réduction et le règlement complet des avances provisoires au gouvernement national (540 milliards de pesos en 2020-2021).

ACTIONS

Les marchés boursiers mondiaux restent en territoire négatif cette semaine. Les actifs risqués ont reculé en raison de la persistance des craintes liées à la croissance et à l'inflation. L'indice MSCI World a perdu près de 2% cette semaine. Les marchés d’actions américains ont sous-performé leurs homologues européens. Les investisseurs américains ont dû faire face à un important mouvement de liquidation mercredi, en raison des inquiétudes concernant les dépenses de consommation aux États-Unis. L'indice de croissance américain a souffert et a sous-performé l'indice « Value » (valeurs décotées). Les marchés européens ont suivi la tendance baissière, tirée par les valeurs de croissance. Du côté des pays émergents, les actions chinoises ont rebondi de près de 3% cette semaine.

 

OBLIGATIONS

Les rendements du Trésor américain ont reculé au cours de la semaine, les investisseurs cherchant à s’assurer contre de nouvelles baisses des actions et la Réserve fédérale (Fed) étant déterminée à maîtriser l'inflation via des hausses de taux et une réduction de son bilan à partir de juin. En outre, les doutes sur la croissance se sont accentués lorsque les plus grandes entreprises de distribution américaines ont fait part de l'impact croissant de l’inflation élevée sur les marges et les dépenses de consommation. Cependant, les responsables de la Fed ont réaffirmé qu'un resserrement de la politique monétaire était nécessaire, les investisseurs s'inquiétant des risques de stagflation. Les taux allemands sont légèrement en hausse. Plusieurs membres de la Banque centrale européenne (BCE) ont tenu des discours offensifs.