Flash Amundi Patrimoine - octobre 2020

Lundi 19 octobre 2020

Produits

Flash mensuel d’Amundi Patrimoine - octobre 2020

par Raphaël Sobotka et Bruno Saugnac - Co-gérants d'Amundi Patrimoine

Retrouvez, chaque mois, l'actualité liée au fonds Amundi Patrimoine.

 
   

L'essentiel du mois

La reprise économique semble se poursuivre à un rythme moins soutenu en septembre

La poursuite de l’augmentation des cas de contaminations par la covid-19 se répercute sur le climat des affaires. Les indices de confiance publiés sur le mois reflètent un tassement de la reprise de l’activité économique, ce qui a amené un épisode de retour de l’aversion au risque sur les marchés financiers.

Après plusieurs mois de hausse continue sur les marchés actions, l’indice américain S&P500 a ainsi perdu 4% sur le mois, l’indice de la zone euro Eurostoxx 50 a baissé de 3,6% et les marchés émergents ont suivi la tendance, enregistrant -3,3% (MSCI Emergents).

Dans ce contexte, les investisseurs se sont détournés des actifs risqués au profit des obligations souveraines, qui ont vu leurs rendements baisser à -0,53% pour les obligations d’Etat allemandes à 10 ans et à 0,70% pour les obligations d’Etat américaines à 10 ans (rappelons que lorsque les rendements baissent, les prix des obligations montent).

En Europe : 

  • Les indices de confiance des directeurs d’achats, appelés PMI, s’affichent en progression sur le secteur manufacturier, mais en recul sur les ervices, à 47,6 à fin septembre après 50,5 en août.
  • L’inflation s’affaiblit à nouveau, avec un taux d’inflation annuel, qui s’établit à -0,3% à fin septembre dans sa première estimation, après -0,2% en août.
  • Dans ce contexte, le soutien des banques centrales reste capital : en témoigne la participation, au-delà des attentes, de 388 banques à la dernière opération de la BCE de prêts à long terme à des taux préférentiels, qui a totalisé un montant de 174 milliards d’euros.

Aux Etats-Unis :

  • Les indices de confiance PMI traduisent la même tendance, à savoir une amélioration des indicateurs relatifs au secteur manufacturier, et un recul du PMI des services, à 54,6 en septembre après 55 en août.
  • Le marché du travail montre toutefois des signes d’amélioration au niveau des chiffres de créations d’emplois.
  • Sur le plan politique, les zones d’incertitudes restent nombreuses : avec les négociations toujours en cours concernant de nouveaux stimulus budgétaires, les tensions avec la Chine et, bien sûr, la campagne présidentielle qui bat son plein.
 

  Nos décisions de gestion     

ALLOCATION

Maintien de l’approche prudente à court terme.

 

  • Repositionnement sur les actions et renforcement des valeurs refuges.

ACTIONS

Exposition actions en hausse à 39% à fin septembre

 

  • Préférence géographique pour les actifs américains.
  • Renforcement des stratégies de couvertures ayant recours aux options.
  • Introduction d’une exposition de 1% aux producteurs aurifères.

OBLIGATAIRE

Sensibilité aux taux d’intérêt en légère baisse, à 3,8.

 

  • Part majoritaire d’emprunts d’Etat américains.
  • Positions souveraines de la zone euro « core », italiennes et

    espagnoles.

Perspectives

Nous restons très attentifs aux évolutions de court terme sur les marchés financiers. Ces derniers pourraient connaître un retour de la volatilité au vu des échéances politiques qui se rapprochent et dont les issues restent, à ce jour, incertaines. A cela s’ajoutent les signaux d’essoufflement de la reprise économique dans plusieurs régions du monde, ce qui pourrait ébranler l’optimisme des investisseurs.

Nous restons pour autant constructifs sur le moyen terme. Nous conservons, dans cette optique, une exposition diversifiée aux actifs risqués, tout en renforçant, en parallèle, les stratégies de couvertures et les valeurs refuges, afin de protéger le portefeuille contre un risque de retournement des marchés à court terme.

 

En savoir plus sur ce fonds