Flash Amundi Patrimoine - septembre 2020

Vendredi 18 septembre 2020

Produits

Flash mensuel d’Amundi Patrimoine - septembre 2020

par Raphaël Sobotka et Bruno Saugnac - Co-gérants d'Amundi Patrimoine

 

Retrouvez, chaque mois, l'actualité liée au fonds Amundi Patrimoine. 

 

L'essentiel du mois

L’activité économique poursuit son redressement en août après l’effondrement du 2e trimestre

La reprise s’effectue toutefois à des rythmes hétérogènes dans les différentes régions du monde, de façon étroitement corrélée à l’évolution de la situation sanitaire. D’un point de vue sectoriel, le rebond est globalement plus soutenu dans la sphère manufacturière que dans les services.

L’optimisme des investisseurs a permis aux marchés actions d’enregistrer un quatrième mois consécutif de hausse. L’indice mondial MSCI World AC a établi un nouveau plus haut historique, tiré principalement par le marché américain (+7,4%). Contrairement au mois de juillet, la zone euro (+4,5%) et le Japon (+7%) ont aussi bien profité de la hausse.

Le mouvement marquant sur le marché obligataire, ces dernières semaines, a été la pentification de la courbe des taux aux Etats-Unis. L’écart entre les rendements à cinq ans et à 30 ans s’est creusé du fait de la hausse des taux longs. Les investisseurs prévoient en effet une inflation plus élevée à plus long terme. Du côté des obligations d’entreprises, les performances positives ont également été au rendez-vous.

En Europe : 

  • La nouvelle progression des cas de COVID-19 a pesé sur les indices de confiance de la zone, qui anticipent un tassement du rythme de reprise avec, toutefois, un contraste entre le secteur manufacturier qui continue de bénéficier du rebond et le secteur des services qui s’avère être le plus touché par le maintien des mesures restrictives.
  • La mobilisation des gouvernements et banquiers centraux reste entière : les gouvernements des pays de la zone euro ont ainsi annoncé de nouveaux plans de relance qui accompagneront l’intervention des fonds européens.

Aux Etats-Unis :

  • Le marché du travail reste sous pression avec notamment des demandes initiales d’allocations chômage dépassant le million.
  • L’inflation s’est inscrite à 1,0% en juillet.
  • Dans ce contexte, la Réserve fédérale américaine a communiqué sur une nouvelle stratégie de ciblage de l’« inflation moyenne » qui permettrait au taux d’inflation de dépasser temporairement 2%, confirmant ainsi une orientation très accommodante.
 

  Nos décisions de gestion     

ALLOCATION

Maintien de l’approche prudente à court terme.

 

  • Exposition aux actions stable et légère réduction de la sensibilité aux taux.

ACTIONS

Exposition actions stable. Le poids total s’établit à 34% à fin août.

 

  • Préférence géographique pour les actifs américains suivis de la zone euro.
  • Maintien des paris relatifs aux valeurs industrielles ainsi que lesthématiques de restructuration et d’infrastructures qui ont apporté une contribution positive auxperformances du fonds sur le mois.

OBLIGATAIRE

Sensibilité aux taux d’intérêt en légère baisse, à 3,8.

 

  • Baisse de l’exposition aux obligations souveraines américaines

Perspectives

Nous restons donc investis de façon diversifiée mais avec prudence et sélectivité

La dichotomie entre réalité économique et évolution des marchés financiers semble persister. La saison des résultats d’entreprises est certes ressortie au global meilleure qu’attendue, mais la situation sanitaire n’est toujours pas stabilisée et la reprise semble plus modérée, avec des divergences notables entre pays. Les valorisations des actifs risqués nous semblent dans ce contexte toujours élevées. Nous resterons ainsi à court terme prudents et sélectifs en ce qui les concerne. Sur le plan politique, les incertitudes demeurent également, et les soutiens fiscaux et monétaires resteront des facteurs majeurs à suivre dans les semaines à venir.

 

En savoir plus sur ce fonds